Cours de Yoga Saint Girons, Montsaunès, madères sur salat et Salies du salat

La méditation

“Être présent à ce qui est”

Lorsque les asanas ont harmonisé nos enveloppes les plus palpables ; corps-nourriture, corps de souffle, corps-mental, le pranayama peut apaiser encore les fluctuations des pensées…

Alors s’ouvre un espace où la conscience pure peu percevoir, recevoir, contempler ce qui est là….

Peut être des mots encore, des pensées…peut être des silences, le chant d’un oiseau ou une voiture qui passe.

Dans ce laboratoire hors de l’agitation, il peut remonter à la conscience des faits, des paroles, des évènements qui ont laissé une trace…

Il est possible de démonter nos mécanismes, de percer les mobiles de nos actes, de voir …de comprendre.

Il peut venir des larmes, qu’elles soient issues d’un chagrin tapis au fond de nous ou d’un sentiment de gratitude, d’un touché de grâce, d’un courant intérieur….

Si le cœur est vacant, il peut être saisi ne serait-ce que par le silence….

Si les yeux sont ouverts, ne cherchant plus à saisir, ne cherchant plus, ils peuvent recevoir ce qui se tient devant, alors la bougie est aussi au-dedans.

Il semble que l’océan nous habite et nous prenne…l’intérieur et l’extérieur ne font qu’UN.

Pour en savoir plus n’hésitez pas à consulter l’article sur les différences entre méditation et relaxation. 

Fermer le menu